Catalogue‎ > ‎

Circumambulation

1993, révision 1996, 5 minutes
Effectif : Flûte
Création : 16 janvier 1998, Festival Emergenze, Istituto Svizzero di Roma
Flûte : Manuel Zurria
D. & F. 15009

Esquissée en 1993 dans l’esprit d’une étude comportant un problème d’écriture à résoudre (au sens mathématique), cette courte pièce joue sur la perception de type polyphonique d’un instrument monophonique. Une des réponses possible à ce problème est de nature polyrythmique et j’ai abouti à la juxtaposition de deux matériaux musicaux contrastés, mais complémentaires que j'ai tenté de concilier dans un discours continu : un traitement percussif de la flûte avec contrainte (pulsation régulière, quasi-métronomique) et une écriture mélodique plus traditionnelle dont l'espace de déploiement naturel se trouve limité de par sa coexistence avec l’autre. De la tension créée par cette dualité a émergé petit à petit une sensation inattendue, de nature incantatoire, accentuée par la pulsation lancinante qui donne à la pièce son aspect un peu ritualiste. Les principales difficultés d’exécution résident dans la stabilité du tempo (qui ne doit pas fluctuer !), dans la précision de l'articulation rythmique générale et dans l'attention particulière que demande à chaque instant la différenciation de timbre des deux « voix ». La pièce a été créée à Rome en 1996, par Manuel Zurria.


 
MODES DE JEUX

Les notes de la partie inférieure doivent être jouées principalement avec une percussion de clef. Une légère impulsion de note "staccato" peut être ajoutée pour amplifier la résonance du tube. La dynamique notée pour la partie inférieure concerne la percussion de clef et, la note "ajoutée" ne doit pas être émise à la même intensité mais au moins deux unités en dessous. Dans tous les cas, l'intensité de la partie inférieure ne doit pas être affectée par les dynamiques de la partie supérieure. Dans les cas où la percussion de clef est quasi impossible (en provenance d'un trait rapide, temps d'émission trop court,  etc...), elle peut être substituée par une note ordinaire.

Voici le son typique du ré grave pour pour cette pièce

note + percussion de clef


Attaque brève et violente d'air, en accentuant la ou les consonnes données et avec percussion de clef

attaque d'air

Comments